Conseils pratiques pour booster votre CV

Publié par Mr Buzimo le

Comme son nom l’indique, le « Curriculum Vitae » est votre parcours de vie professionnelle (il faut le préciser). Ne négligez donc pas les imperfections qui peuvent le rendre moins efficace. Précision, clarté, franchise, découvrez ci-dessous quelques conseils pour optimiser votre CV et lui donner une allure engageante…

Personne écrivant du texte sur un morceau de papier

Quelle forme lui donner pour le rendre accrocheur ?

C’est un élément important que certains omettent ou méconnaissent. Un CV de plus de trois pages n’est pas forcément un exploit ; il peut desservir le candidat, non seulement par ses imperfections, mais surtout par le caractère inutile de certaines informations qui s’y trouvent. Il y a donc lieu de privilégier la concision, en le limitant à une ou deux pages, au maximum. Exceptionnellement (dans certains domaines spécifiques comme l’aéronautique ou le conseil fiscal), le CV de trois pages peut-être toléré.

Jouez l’adéquation avec le poste recherché

Nombreux sont les recruteurs procédant à un tri des CV reçus, au vu de leur nombre parfois impressionnant. De ce fait, il est fondamental de montrer tout de suite que votre profil « colle » avec celui recherché. Pour vous y aider, mettez en exergue des éléments-clés correspondants à ce profil, dans votre CV : certification, connaissance de certains logiciels, langues parlées… Faites jouer votre spécificité, en personnalisant le document. Vous lui donnerez la chance de ne pas terminer à la corbeille dès le premier tri. En un mot, adaptez-le au poste pour lequel vous postulez.

Personne tapant du texte sur un ordinateur Apple

Comment présenter le CV ?

Ce qu’il faut surtout éviter dans la présentation, ce sont les erreurs dans la chronologie. Cela peut vous être fatal et l’envoyer directement à la corbeille. Pour chaque poste, il est nécessaire de mentionner l’année et le mois exact d’entrée et de sortie. Le fait de se limiter uniquement à l’année peut susciter la suspicion du recruteur.

Si vous êtes resté pendant un moment sans emploi, il est important de le faire ressortir : la franchise vaut toujours mieux que la dissimulation d’informations qui ne serait pas bien vue. Pour ceux qui voudraient adjoindre une photo professionnelle, opérez à un choix judicieux qui mettra en valeur une personnalité qui correspond au poste.

Que faire dans le cas de reconversion ou d’un parcours accidenté ?

Dans le cas d’une reconversion, il est judicieux que votre CV mentionne, en premier lieu, le dernier poste occupé ayant un rapport avec celui que vous convoitez. C’est une façon de mettre en avant vos atouts. Pour les parcours en « dents de scie », par exemple si vous avez fait de la vente entre deux postes d’assistanat, autant mentionner ces postes-ci en premier. Vous engrangerez des points ainsi.

Ce « flop » dans le curriculum vitae peut également être une disponibilité ou une année sabbatique que vous vous étiez accordé. Mentionnez-le en toute honnêteté, pour ne pas éveiller de soupçon. N’ayez pas honte de votre parcours, par exemple un voyage au tour du monde se révèle souvent être un atout.

Personne avec les pieds sur une valise dans un aéroport

Les éléments essentiels à ne pas oublier

Ne pas mentionner son adresse ou un quelconque contact dans le CV est la pire des erreurs qu’un demandeur d’emploi peut faire. Comment vous contactez, le cas échéant, si votre recruteur n’a ni adresse postale, ni téléphone ou e-mail ? De même, veillez à ne pas vous tromper dans les chiffres de votre numéro ou l’orthographe de l’adresse électronique.

Nombreux sont les candidats à être éliminés du fait de ces erreurs d’inattention. En outre, il est préférable d’indiquer sa situation géographique : dites clairement que vous résidez à Liège, même en postulant à Bruxelles. Encore une fois la franchise est l’un de vos meilleurs atouts.

Que dire du format du CV ?

La règle de base est d’envoyer le curriculum vitae en format Word ou PDF. Vous ferez bien de privilégier ce dernier format, car étant universel. Quel que soit le modèle d’ordinateur de celui qui le reçoit, il pourra le consulter et l’imprimer facilement. Ce n’est pas toujours le cas de certains formats comme Word qui peut poser des problèmes de mise en page différente selon le support utilisé par le recruteur. La vigilance est donc de mise à ce niveau. N’hésitez pas à vous faire aider pour vous assurer d’enregistrer et d’envoyer le bon document au recruteur.

Enfin, sachez que la rédaction d’un bon CV nécessite, bien sûr, des efforts de votre part, mais aussi le regard critique de personnes expérimentées. N’hésitez donc pas à le soumettre à correction à des personnes qui pourront vous aider à le parfaire : ne négligez rien qui pourrait faire prévaloir votre profil ! Ainsi vous mettez toutes les chances de votre côté.

Catégories : Emploi

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 CopyrightFrance.com